12 novembre 2010 (BONUS, EDITO, SAPERLIPOPETTE, POURQUOI UNE TELLE AVENTURE ?)

ça fait quoi 6 mois après … chapitre 1

Que de souvenirs, que de rencontres, que de moments partagés en famille et quelle joie d’avoir pris cette décision de vivre une telle expérience.

Il y a un an jour pour jour, nous étions dans les startings blocks, motivés comme jamais à découvrir le monde, à faire un tour du monde !! Cette aventure nous a marqué à jamais par son intensité, sa densité et par l’émotion que les rencontres nous ont procurées durant le voyage.

L’envie de repartir est permanente, les souvenirs sont omniprésents et l’expérience de couple et familiale demeure extrêmement forte.

Le retour à la vie occidentale s’est globalement bien fait. Des périodes de haut et de bas ont rythmé les premiers mois. L’euphorie d’un retour réussi en plein nuage de cendres succède à des coups de blues durant lesquels beaucoup d’interrogations nous alimentent : pourquoi rester alors que nous étions si bien là-bas ? Quelle vie voulons-nous ? Comment faire perdurer le voyage ? Quand pourrons-nous repartir ? etc…
Revenons en arrière de quelques mois, nous sommes le 15 avril matin, nous rejoignons Salta après 8 jours de découverte de l’Argentine du Nord aux frontières de la Bolivie, nous sommes encore sur notre nuage, partagés entre cette réalité de vivre encore notre voyage comme si rien ne pouvait l’arrêter, et cette impression que la fin se rapproche à très grands pas….
Arrivés à Buenos Aires en début d’après-midi, les derniers moments en famille après 6 mois de vie commune. Nous partons à 4 pour un goûter avec les filles. C’est l’occasion de leur offrir un cadeau et les remercier pour ces instants et moments inoubliables, c’est aussi la fin d’une aventure qui nous a marqués. Les émotions sont belles et bien là, les regards sont humides et les larmes ne tarderont pas à rythmer cette journée…
18h00, c’est l’heure des au revoir avec les parents et les filles qui partent pour San Francisco deux jours plus tard. Arrivés à l’aéroport de Buenos Aires pour les tous derniers moments de voyage. Anne-Sophie m’accompagne pour une séparation digne des plus grands films américains, après…6 mois de vie commune 24/24. Que d’émotions et de joie d’avoir oser cette aventure en famille et en couple.
Quelques heures plus tard et une nuit de plus, arrivé à Madrid pour une courte escale avant de rejoindre les potes pour une soirée mémorable à Paris … et c’est le début d’une galère, nuage de cendres oblige, une nuit à l’hôtel , 4 à 5 heures de queue par jour pour enfin trouver le seul moyen de retour en France : un dernier coup de bus de 22 heures pour Bruxelles. Je retrouve Filou le dimanche midi avant d’aller chercher chez les parents mes vieux costumes et cravates…serais-je encore capable de faire un nœud ??!
Une nouvelle vie de 3 mois dans notre “bungalow” à Villeneuve d’Ascq commence. Quel confort par rapport à d’autres lieux…c’est notre sasse avant de retrouver notre ancienne vie d’avant le départ.

Et si c’était à refaire ? ON LE REFAIT TOUT DE SUITE !!! mais on va attendre un petit peu….

A suivre …

Laisser un commentaire...

Votre nom : (obligatoire)
Votre email : (obligatoire - non publié)


Votre commentaire :

Envoyer